L’histoire du brûlot Charentais

ll était autrefois d’usage de prendre une boisson chaude avant d’aller se coucher. Dans certaines régions, on choisissait un vin chaud avec brûlage de l’alcool en surface. C’est le cas des Charentes, dont le brûlot est dégusté depuis plus de trois siècles.

Au temps où le café était encore un produit d’exception réservé aux grands jours de fête, les viticulteurs charentais découvrirent qu’en y ajoutant en surface une dose de cognac brut (c’est à dire fort en alcool), ils pouvaient l’enflammer et ainsi en sublimer l’arôme. La tradition du brûlot charentais était née.

Certaines familles l’ont toujours pratiqué et conservent précieusement des modèles de tasses datant du XVIII ème siècle.

Les secrets du brûlot Charentais réussi

La Flamme des Anges vous invite à redécouvrir l’arôme et la beauté inimitable du brûlot charentais, ce café flambé au cognac issu d’une tradition ancrée dans les Charentes depuis plus de trois siècles.

Il vous séduira par la simplicité de sa recette.

1) Placez dans la soucoupe deux morceaux de sucre répartis autour de la tasse.

2) Remplissez la tasse de café froid en vous arrêtant à environ deux centimètres du bord.

3) Préparez deux centilitres de cognac « La Flamme des Anges »  puis versez-le dans la soucoupe.

4) Préparez maintenant un demi-centilitre de cognac « La Flamme des Anges »  et faites-le couler très lentement sur le dos d’une cuillère à café. Cette pratique ancestrale permet à « la flamme des anges » de rester à la surface du café.

5) Approchez une allumette d’un des sucres ; « La Flamme des Anges » s’enflamme dans la soucoupe puis à la surface du café.

6) Quand la flamme s’éteint et dès que la tasse n’est plus brûlante, posez-la sur le galet puis versez-y la réduction liquoreuse obtenue dans la soucoupe.

7) Votre brûlot « La Flamme des Anges » est alors prêt à être dégusté. Vous pouvez y ajouter un nuage de lait ou une cuillère à café de crème fraîche.

Pin It on Pinterest

Share This

Vous devez avoir au moins 18 ans pour visiter ce site.

Quel âge avez-vous ?